Randonnée à Lillebonne

2014_06_22_Rando_boucle_Lillebonne (11)
La ville normande de Lillebonne, située à proximité de l’embouchure de la Seine, a été construite sur les ruines de la ville romaine de « Juliobona ».

Le nom « Juliobona » viendrait de « bona » (fondation) et « Iulius » (Julien) c’est à dire une fondation de l’époque julio-claudienne, soit du début du Ier siècle de notre ère, au lendemain de la pacification de la Gaule. Les Calètes (ou Caleti, qui donnera son nom au « Pays de Caux ») choisissent d’implanter leur capitale à « Juliobona ». Les vestiges antiques retrouvés montrent l’importance et la prospérité de la ville pendant les trois premiers siècles de notre ère.

En particulier, le théâtre antique de Lillebonne, construit entre le Ier et le IIème siècle, témoigne de cette grandeur. Il s’agit de l’un des édifices antiques de spectacle les plus étendus et les mieux conservés du Nord de la France, il présente la particularité d’associer une arène et un bâtiment de scène. Des transformations furent apportées au milieu du IIème siècle et de nouveau à la fin du IIème ou au début du IIIème siècle.

2014_06_22_Rando_boucle_Lillebonne (4)Puis au IVème siècle, le théâtre a été abandonné, il semblerait qu’il soit devenu à partir du VIIème siècle, e de pierres, notamment pour la construction de l’abbaye de Saint Wandrille.
C’est en 1754 qu’il est découvert par le Comte de Caylus. Le département de la Seine-Maritime en fait l’acquisition en 1818 et il est classé parmi les Monuments historiques en 1840.

Depuis, plusieurs campagnes de fouilles sont entreprises par intermittence et ce jusqu’à nos jours, pour permettre d’approfondir les connaissances sur l’histoire du monument et sur les modifications apportées au cours des siècles : le premier théâtre de type romain a été assez vite remplacé par une édifice de plus grande taille, de forme « théâtre-amphithéâtre » dont l’orchestra, de taille plus importante que dans un théâtre normal, pouvait également servir d’arène.

2014_06_22_Rando_boucle_Lillebonne (4)
Aujourd’hui, l’édifice de spectacle de Lillebonne présente la composition suivante : une galerie périphérique, qui gère les accès et la distribution interne, l’hémicycle des gradins et une arène. Le monument s’adapte à la pente naturelle d’une colline, créant ainsi une orientation idéale pour la scène, de direction sud-nord. Le monument possède également un bâtiment de scène, situé sous la route départementale, qui n’a jamais été fouillé. Les fouilles actuelles contribueront à apporter une meilleure connaissance du site et de l’histoire de la Normandie.